MON SAVOIR-FAIRE

J’interviens sur tous types de dommages sur support toile et bois de toutes époques:

Refixage

Le refixage ponctuel ou général est dans certains cas indispensable avant toute manipulation de l'œuvre lorsque des pertes de matière picturale sont à craindre. Il consiste à appliquer par la face ou le revers un adhésif pour refixer la couche picturale fragilisée.

refixage1
refixage2

Nettoyage

L’opération de nettoyage inclut toutes les techniques et processus destinés à éliminer la saleté, le vernis (en tout ou en partie), les surpeints, les anciens mastics,... qui modifient l’aspect initial. Cette opération est délicate et nécessite la réalisation d’une série de tests sur les bords du tableau. Le nettoyage est réalisé avec du coton ouate hydrophile et un bâtonnet en bois pour prélever le solvant. Le solvant agit en s’infiltrant entres les particules solides du vernis facilitant ainsi son élimination. Les solvants doivent être volatils pour ne pas rester trop longtemps dans la couche de peinture. Pour éliminer les particules solides superficielles (excréments de mouches, taches, ...), un scalpel est utilisé.

nettoyage1
nettoyage2
works/work003/work003_pict003

Cartonnage

Opération consistant à protéger la surface de l'oeuvre par un revêtement encollé d'un adhésif réversible.

Cette opération est provisoire, peu contraignante, et a une fonction curative très limitée. Elle permet de manipuler et de traiter l'oeuvre sans risquer des pertes de matière.

Consolidation de déchirure

Le support d’une toile peut parfois être déchiré. Il ne faut pas attendre trop longtemps avant de le consolider pour éviter les déformations importantes du support et pour pouvoir appliquer la méthode du « fil à fil ». Elle consiste à retrouver le tissage original et à sceller chaque fil avec un adhésif inerte qui les maintiendra en place de manière durable. C’est une opération longue et fastidieuse telle un acte chirurgical.

Si la déchirure n’est pas travaillée rapidement, elle risque de s’ouvrir et de se rétracter rendant impossible la réparation « fil à fil » et demandant l’intervention de la méthode par incrustation.

works/work013/work013_pict003
works/work013/work013_pict007

Réparation des trous

Cette opération s’effectue par incrustation de pièce de toile similaire à la toile d’origine,appliquée précisément dans le trou (sans débordement). Les bords sont scellés avec une colle et une aiguille chauffante.

works/work002/work002_pict001
works/work002/work002_pict002
works/work002/work002_pict003

Strip-lining ou pose de bandes de tension

Lorsque les bords de l’œuvre sont endommagés, la toile se détend sans pouvoir être retendue. On procède alors à la pose de bandes de tension (nouvelles bandes de toile) sur les quatre côtés. Les bords renforcés, la toile peut alors être retendue sur son châssis.

Rentoilage/ doublage

Les peintures sur toile peuvent présenter des déchirures, accros, pertes d’adhérence de la matière picturale... il est donc parfois nécessaire de consolider le support. Cela implique le doublage de la toile existante avec une toile neuve. Cette opération extrêmement délicate est décidée en dernier recours. Différentes techniques, colles et toiles de doublage peuvent être utilisées, celles-ci doivent être scrupuleusement choisies en fonction du tableau à doubler.

doublage

Masticage

Le masticage est un procédé qui consiste à combler les lacunes affectant les couches d’un tableau. Les manques sont colmatés par application d’un mastic dont on nivelle la surface par rapport à la couche picturale environnante (empâtements, trame apparente,...). Ce mastic sert de base à la réintégration picturale.

masticage

Retouche ou réintégration picturale

Il s’agit d’une reconstitution chromatique des parties manquantes ayant pour finalité de rétablir la continuité des couleurs et des formes de l’œuvre. Elle doit être réalisée avec des matériaux choisis pour leur réversibilité, leur innocuité et ne doit jamais empiéter sur la couche picturale. C’est la dernière phase de la restauration avant l’application du vernis final.

retouche1
retouche2

Vernissage

Le vernissage final est la dernière étape du travail de conservation-restauration. Le vernis donne aux couleurs plus d’éclat tout en protégeant la couche picturale. Ilest appliqué au pinceau ou au pistolet.

Les vernis, mastics et les colles utilisés sont réalisés en atelier avec des matières premières stables, réversibles et compatibles entre-elles.